50/ La moustache

Publié le par Hélène

Chez beaucoup d’espèces animales, le male est plus beau que la femelle. La cane toute marron tristoune fait pale figure a cote de son mari au plumage bleu et vert…Quant au paon et a sa couronne de plumes multicolores et aux motifs élabores et envoûtants, n’en parlons pas, la paonne ne tient pas la comparaison.

Chez l’homme en général je ne sais pas. Mais chez l’homme indien c’est sur c’est le contraire ! C’est vraiment frappant.
 
D’abord physiquement :
Je ne sais comment l’expliquer mais Jeronimo vous assurera que je ne mens pas, la femme indienne est bien plus belle que l’homme indien. Elle a souvent un joli visage alors que l’homme lui n’est franchement pas terrible. 
undefined 
 
Ensuite capillairement :
La femme indienne cultive avec soin sa longue chevelure noire, toujours soyeuse et brillante. Même les femmes qui vivent dans la rue se débrouillent toujours pour trouver un seau d’eau ou une douche publique pour se laver les cheveux et ne jamais les avoir sales…
L’homme aussi cultive avec soin un des ses prolongements pileux, mais malheureusement pas le plus beau : la moustache ! Très fort symbole de virilite partout en Inde, elle est incontournable. Je dirai qu’un bon 90% de la population masculine la porte.
Et disons le clairement, c’est super moche !
Alors a force je finis par m’habituer aux hommes moustachus dans la rue et ne la voit plus , mais je ne cesse pas de m’étonner quand j’aperçois sur la plupart des affiches de cinéma et les publicités des hommes moustachus supposément symboles d’une extrême virilité mais pour moi très ridicules…
            undefined   
 undefined
Ceci dit apres experimentation sur un modele non indien, il est juste d'avouer que le resultat est le meme...ridicule !
undefined
Enfin en terme vestimentaire.
Je dirais que c’est la cerise sur le gâteau concernant les femmes, alors que c’est le coup de grâce chez ces messieurs.
 
Quelques soient leur age, leur caste, leur niveau social, les femmes indiennes sont toujours élégantes et stylées.
Quelques très rares femmes s’habillent a l’occidentale _ revisitée a l’indienne, en enlevant toute jupe, décolleté ou haut moulant. Le plus joli, quoi. Donc forcement ce n’est pas ce qui les met le plus en valeur.
 Mais la très grande majorité se contente de 2 magnifiques options, aux motifs varies et aux couleurs chatoyantes :
-          le sari : cet énorme pan de tissu de 6 m ou plus qui tient sans aucune attache, comme par magie, par un jeu de plis et d’enroulements, pour finir comme pour les amazones sur une seule épaule, accompagne d’une brassière…
-          le salwar kameez, un ensemble coordonne compose invariablement d’une tunique qui arrive au niveau du genou, d’un pantalon, et d’un foulard, soit juste passe devant le cou, et qui flotte au vent derrière elle ou redescendu légèrement afin de masquer la poitrine.
Comparées aux choix possibles d’une tenue occidentale (jupe longue ou courte, jean ou pantalon, large ou moulant, short, bermuda ou robe, escarpins, bottes ou ballerines, chemisier, t shirt, gilet, pull, cardigan et j’en passe), les variations semblent donc limitées :
Seules les couleurs et motifs du sari ou du salwar kameez, la couleur de la brassière, le choix des chaussures et des bijoux , et dans le cas du Salwar kameez la forme du pantalon, large ou étrique en bas, permettent de moduler la tenue.
Mais chacun de ces choix fait l’objet d’une attention particulière : les chaussures et les bijoux sont assortis a la tenue, et la forme du pantalon ou la couleur de la brassière permettent de styliser la tenue.
Riches ou moins riches, les femmes sont donc toujours très stylées et semblent évoluer hors du temps.
Chez les hommes, les styles sont plus varies, mais souvent pas plus heureux…
Certains portent un ensemble tunique au niveau du genou et pantalon coordonne, un peu l’équivalent du salwar kameez. C’est très élégant, mais malheureusement c’est très rare.
Dans le sud, parce qu’il y fait plus chaud, on aperçoit assez souvent une autre tenue traditionnelle dont je ne connais pas le nom. C’est une espèce de tissu, entre le drap et le torchon, a peu près de la taille d’un paréo, plie et enroule afin d’être transforme en jupette. Il est soit uni d’une couleur basique, soit a carreaux (d’où l’évocation du torchon). Mais jamais aussi colore et travaille que les tenues des femmes.
undefined
Comme les écossais, l’homme indien dit « vive la jupe »
 
Quand au nord, en tous cas du cote est, c’est un peu incroyable...et indescriptible. Voici donc en images (sinon vous ne me croiriez pas) un aperçu de la mode vestimentaire homme 2008 :
 
Promis jure, ces images ne sont pas des images d’archives trafiquées, et ce ne sont pas non plus des vieilles fringues gardées depuis 30 ans, ce sont les fringues que l’on voit actuellement dans les vitrines des magasins !
Voici donc quelques incontournables :
Le pull sans manche…sur la chemise a manches longues
undefined
N’ayons pas peur des couleurs 
undefined
La rayure : un incontournable !
undefinedundefined
Osons tous les mélanges : couleurs et motifs se télescopent
undefinedundefinedundefined
Même l’uniforme scolaire s’y met
undefined
 
La tendance est donc au Back to the 70s. A moins qu’elle y soit toujours restée….
En tous cas j’ai l’impression de voir mon grand père quand j’étais toute petite.
 
Alors ? je ne vous ai pas menti, hein ?
Avouez quand même que c’est indiscutable : la femme indienne est aussi belle et élégante que l’homme indien est moche et ringard !
1XX=-1XY

Publié dans Inde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article