53/ La loi de la jungle de la rue indienne

Publié le par Hélène

Regle 0 : ca roule a gauche. Un peu deconcertant pour nous, surtout quand on sait que si ca les arrange ils roulent aussi a contre sens…dur dur de s’y retrouver !


Regle 1 : Le basique de la route en Inde : y a pas de panneau. Ni de panneau de direction, ni de nom de rues. Il faut donc demander aux gens, tout le temps. Concernant Ramesh notre chauffeur au Kerala, je dirais a peu pres tous les 100m...ce qui a raison d'un trajet de 250km, avec un arret d'une ou 2 minutes tous les 100m, rallonge considerablement la route !
Peut etre avoir une carte semble-t-il alors etre une bonne solution ? Que nenni, l'indien n'a pas confiance dans les cartes. C'est tellement plus sur de demander sa route pour aller a une ville a 100km de la a des gens qui ne sont jamais alles a plus de 10km de leur village ;-)
 
Regle 2 : Preparez vos boules quies, ici c’est le regne du klaxon.
Eh oui, ici pas de retro lateraux. Et jamais de coup d’oeil lateral pour regarder ce qui se passe dans l’angle mort. Comment depasser alors ? Grace a la technique du klaxon, bon sang de bonsoir. D’ailleurs chaque bus et chaque camion porte a l’arriere une jolie peinture disant “please horn, ou blow horn”. Resultat, quand on double, on klaxonne pour signaler qu’on arrive. 1 a 2 fois pour le conducteur raisonnable. 15 fois ou en une seule fois ininterrompue pour le conducteur psychotique…sachant qu’ils le sont presque tous !
Ou alors on klaxonne juste pour dire “pousse toi...non mais tu vas degager de ma route oui !“, avec plus ou moins de vehemence en fonction de a qui on s’adresse : une autre voiture, un pieton, ou une vache….
C’est qu’en effet il existe une hierarchie bien precise sur la route indienne :
 
Regle 3 : Plus bas que tout, le pieton
Il n’a aucune importance, sachez le bien. A lui de se pousser quand on le klaxonne, sinon c’est a ses risques et perils…et si tu bouges pas assez vite, gare a tes tympans…puis a tes pieds !
Puis viennent dans l’ordre :
Le pousse pousse

Le taxi velo

La moto, toujours sans casque, et plus ou moins chargee...
  
Le rickchaw
 

La voiture
Le bus ou le camion
Puis, reine de la route, la vache !
Ca ne l'empeche pas de se faire klaxonner quand elle se ballade au milieu de la route, mais jamais on ne la moleste.
Mais avouons le, la vache n’abuse pas trop de son pouvoir sur la route. Si elle sait qu’elle a largement le dessus sur l’humain et attendra que vous bougiez de sa route si vous la croisez, elle bouge quand meme plutot bien quand on la croise en vehicule.
Bien sur elle traverse, elle se ballade sur les voies, mais elle a la gentillesse de se pousser et de ne pas s’assoir au milieu de la route. Enfin si, elle s’assoit sur la route, sur la voie…mais quand meme pas en plein milieu, ce qui laisse assez de place pour passer si on roule un peu sur la chaussee…
 
Regle 4 : Et on conduit comme si on jouait a Sega Rally championship
Jamais, au grand jamais, nous n’avons eu autant de frayeurs sur la route. Les routes dans les Andes ou on roule au bord du precipice, c’est de la gnognotte.
Le conducteur indien n’a qu’une regle : doubler a tout prix !
Jamais on ne reste derriere la voiture de devant. On double, on double, on double. Toujours d’extreme justesse. A chaque depassement on voit venir l’accident…c’est effrayant. A tel point qu’on ne regarde plus la route…
 
Une ligne blanche ? Patrice demande innocemment a notre chauffeur, qui la traverse a tout va sans etat d’ame, ce que c’est. “ C’est pour dire qu’on n’a pas le droit de doubler…mais si on la respectait on n’avancerait pas !”. C’est dans le code de la route ca ?
Resultat : on passe la moitie de la route sur la file de droite ou sur la chaussee en train d’eviter un derapage…
 
Regle 5 : Faire appel a Dieu
Eh oui comme on ne fait pas appel au bon sens et a un comportement raisonnable de la part de l’humain, on fait appel a Dieu.
Chaque nouveau vehicule est donc beni par les pretres. Il y en a d’ailleurs qui se specialisent dans la benediction de vehicules…drole de sacerdoce !
Et la petite priere avant de prendre le volant est d’usage : on se receuille, on fait un petit point rouge sur le milieu du retro comme sur son propre front, on fait bruler de l’encens…et vas y roule ma poule !


Publié dans Inde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Les cyclos Andins 18/04/2008 20:15

Hola les Loulous !Merci beaucoup pour tous ces posts très enrichissants.On aura non seulement appris une idée de la culture  des andes mais aussi celle de l'Inde. On s'y croirait presque avec toutes vos impressions et anecdotes !!Quel est le prochain pays que vous visitez ?De notre cote, on pedale en Bolivie. Tout se passe bien.BisousOlive et Pierre