6/ Les moments forts du Sénégal

Publié le par Jérôme (et un peu Hélène)

Ca y est ! Voilà déjà 1 mois que nous sommes en Afrique. Nous allons d'aventures en dépaysement au rythme de la vie d'ici. C'est à dire qu'on se précipite tout doucement ! Le Sénégal est derrière nous avec plein de souvenirs et émotions dans la tête et dans le coeur.
Voici en qq lignes et photos les moments forts que nous avons vécus jusqu'à présent :
Dakar, 4 nuits chez la famille Diaw
-Les plats sénégalais d’Awa avec un Jérôme qui ne peut résister à 3 assiettes entières de Tie Bou Dien. En même temps, j’ai appris il y a peu que la très bonne sauce qui accompagnait le plat est réputée pour donner un bon appétit.
-Le 1er bouc dans le jardin qu’on découvre au réveil, sur le pas de notre porte. Il sera mangé un peu plus tard pour la fête musulmane Laid El Kébir (je ne suis pas certain de l’orthographe).
-Fin de la galanterie Française. Ici les hommes sont à l’honneur. Jérôme doit se servir en premier et choisir les plus beaux morceaux. C’est une tradition locale que Jérôme va suivre à la lettre.
-La première négociation : 1 chemise et 1 pantalon passent de 20 000 CFA (30 euros) à 8 000. Bravo Jérôme mais peut mieux faire…
-Un accueil très chaleureux avec la découverte de la Teranga, l’hospitalité comme on dit ici. C’est un taxi qui nous attend à 4h du mat, des supers petits plats, des croissants, … bref plein de petites et grosses attentions.
Djilor dans le Saloum, 3 nuits dans la Famille de Lathir, ancien lutteur
-1ere tentative pour poser la tente. Il est 13h, le soleil nous a bien trouvé (Voir Article VERBATIM) et Jérôme est en train de traîner 1 Hélène ruisselante à la recherche d’un coin ombragé pour poser la tente. Après 500m, c’est demi-tour et direction  chez l’habitant (mon papa a une chambre pas trop chère pour vous si vous voulez…)
-Le rituel du thé (voir Article Les Goûts et les couleurs)
-Le premier tour en calèche. 1 cheval, 1 planche, 2 roues et c’est parti pour du 15 km/h sur les pistes de la brousse. C’est génial la calèche : on peut profiter du silence de la brousse et de ses vents chauds, ça secoue comme on aime, on voyage en communion avec la nature…
-Manger avec les mains : c’est comme ça qu’on prend l’énergie de la terre. En contact direct sans intermédiaire avec du métal, l’histoire de puiser la force de la terre mère. Pour le riz, pas de problème. Un vrai plaisir de pétrir son riz et sa sauce dans sa main pour enfourner tout ça dans le gosier et se lécher les doigts. Pour les pâtes, lentilles et autres plats en sauce, ça devient vite un carnage…
-La découverte du petit-déjeuner au pain mayonnaise, comme les locaux. Et bien, incroyable mais vrai. Ce n’est pas une blague. C’est vraiment BON, avec des tout petits morceaux d’oignons et un super poivre. Pain-Mayo que nous testerons par la suite mais qui n’égalera jamais celui de Fatou. Hum. J’en ai l’eau à la bouche …
-La vie du village : aller chercher l’eau au puit, les tours en calèche dans la brousse pour aller chercher mangues, pommes de cajou, pain de singe (c’est le fruit du Baobab, c’est très bon et prévient/guérit les troubles digestifs)
-Les enfants qui courent vers toi, le sourire jusqu’aux oreilles, les yeux qui pétillent comme des milliers d’étoiles. Ils te prennent la main et t’accompagnent en riant un bout de ton chemin. Si naturel, si simple, si beau, si fort. Et quand on baigne dans cette chaleur, rapidement on change…
-L’hospitalité, les sourires, l’ouverture du coeur, la générosité arracheront des grosses larmes à Jérôme sur la calèche du départ de ce séjour court mais très intense.
Dionewar, île au cœur du delta du Saloum, 4 nuits
-Une île magnifique, très tranquille, l’esprit insulaire
-L’aventure des transport se confirme : 1 journée entière de transport pour faire 60 km. Calèche, Taxi brousse, bus collectif avec « siège sur le toit », pirogue bondée pour gagner l’île, dépôt express direct dans la mer avec de l’eau jusqu’aux cuisses (et mon sac à dos !!!!), 1 heure pour attendre une calèche qui s’annoncera beaucoup trop chère et 1h30 min de marche dans le sable sac au dos pour gagner le village et faire le tour des maisons à la recherche d’une chambre. Tout ça finira comme par magie dans une salle de 50 m2 que pour nous 2 avec un vrai lit, une belle moustiquaire suspendue et 1 dîner aux chandelles (parce qu’il n’y a pas d’électricité) !!!!!
-La douche avec un sceau d’eau
-Faire les courses = un tour complet du village et de ses jardins. Tu veux quelques fruits et qq biscuits et tu te retrouves à aller chez Pierre, Paul, Jacques. Et ce que les papayes sont mures ici ? Non ? Peut-être chez Marie-Louise…Les noix de coco sont arrachées des cocotiers sous tes yeux par les enfants. Le pain, c’est dans 30 minutes.
-Le pain sénégalais : il est aussi bon qu’en France si ce n’est meilleur (non quand même !) Pétri à la main et cuit au feu de bois, on arrive à un pain très très bon (Une idée passe dans la tête de Jérôme : tu sais que bientôt je vais en Chine, tu veux pas qu’on aille ouvrir une boulangerie là-bas ensemble ?)
-Les huîtres séchées : ça sens fort la mer, c’est très bon et se conserve très longtemps. Jérôme en a toujours dans son sac et veux absolument en faire goûter aux copains
-La pèche dans la mangrove et le premier poisson d’Hélène
-Le marabout et ses prédictions  (voir Article)
-La joie des voyages. Le piroguier, lors de la passe (paiement du transport) nous annonce 2000 frcs au lieu de 500 pour les locaux. On s’indigne, lui aussi. Les îliens nous soutiennent et raisonnent ce piroguier de transport collectif (ça crie pas mal). On s’en sort finalement comme tout le monde.
-La pratique martiale dans un lieu sacré qui affole le village. Bcp d’allers-retours autour de moi, 30 personnes à 100 mêtres qui discutent et me regardent en criant « Ca va ? » ou « Kai !!! Kai !!! Kai !!!. Moi je reste impassible. Je suis en Zang Zhuang ou méditation debout. Ça fait 55 minutes que je suis absolument immobile et tiens l’arbre. Je travaille en fait la détente musculaire et mon alignement corporel en face d’un beau Baobab mais pour les villageois, ça ne va pas. « Il y a un Toubab qui est gelé depuis 1 h à l’arbre sacré » Notre guide accompagné des anciens du village viendront me voir et je leur expliquerai que je vais très bien et pratique tranquillement mon kung-fu….
-1 journée sur une plage isolée sans personne. Première fois que ça arrive. On n’en peut plus d’avoir toujours du monde autour, de parler et tout et tout. En Afrique, il n’y a pas de notion d’espace personnel. Voir ARTICLE. Si tu es seul, c’est que cela ne va pas. Que tu lises tranquille, regardes un paysage, pratiques, ou même dormes : il faut aller te tenir compagnie.
-« Bonjour, donne moi 1 kdo ». Et oui, il y a un hôtel à l’autre bout de l’île et souvent les européens font un rapide tour dans le village et distribuent quelques bonbons aux enfants malgré les contre-indications des locaux…Remarque ils sont tellement chous ces petits…Mais après c’est qui qui se coltine tous les jours les 10aines d’enfants qui insistent « Donne moi 1 kdo » ?
Saint Louis, 3 nuits à la mission Catholique chez le Père Jean-Claude
-Dormir chez le père : un vrai havre de paix au milieu de cette ancienne ville coloniale un peu en ruine mais plein de charme…
-La bête de la chambre : une énooorme bête nous réveille pendant la nuit en faisant du bruit dans la chambre…on ne la trouvera jamais, mais on soupçonne un yeti ou un truc du genre…et en aucun cas une petite souris !
-Le retour du beurre au petit déjeuner : ah ouais le petit dej avec les pères c’est la fête : chocolat chaud, baguette, et beurre. Demis sel, en plus !
-Les rythmes de Africa Melody : Un excellent groupe guinéen avec qui on partage un après-midi de musique et un succulent Maffé façon Guinéenne (Riz avec une sauce aux cacahuètes qui pique avec du poisson en prime)
-Ordination de Marie-Elise et Eglise : comme on chez les pères, on va à la messe du dimanche matin. Au lieu d’une simple messe, nous assistons à l’ordination de la sœur Marie Elise, qui fait vœu de chasteté, pauvreté et…je ne sais plus le 3ème, devant toute l’assemblée des fidèles. Ca chante, ça danse, c’est un peu plus gai que les messes chez nous…
-L’achat de 12 m2 de tissus bariolés pour faire les pantalons et chemises. Attention, Jérôme va renouveler ça garde robe…
Lobally, 6 nuits. Le long du fleuve Sénégal, chez la famille Soumaré. 1000 mercis à Diary et Fatima …
-Découverte du superbe cadre de Lobally: le fleuve Sénégal qui nous offre des baignades salvatrices de la chaleur, la terre rouge, les arbres, la luminosité si particulière,...
-Confection de pantalon
-Le bonjour à toute la famille et le tour des villages de Sengué, Adibéré et Koumbou. C’est l’occasion de découvrir les rituels de salutation et de saluer 400/500 personnes en 3 jours. On passe dans toutes les maisons des gens de la famille (et elle est très très grande), on salue, on s’assoie, et on attend. On nous offre à boire, ou à manger, on fait la sieste, puis on repart et on enchaîne : c’est exténuant !
-Les soirées sur la terrasse : Coca, Fanta glacé avec le repas pris sur la terrasse. Les matelas douillets qui nous permettent de contempler la voûte céleste, les nuits sur le toit à la belle étoile, ….
-Le rituel de salutation : 

  - 2 à 3 minutes pour s’assurer que l’autre va bien. Et c’est pas des paroles en l’air . En français, ça donne quelque chose comme : Ca va ? Oui ça va. Et la santé, ça va? Et la famille ? Sinon les affaires, ça se passe bien ? Tu n’as pas trop chaud ? Sinon, à part ça, ça va vraiment ? Tu es sûre ? Ah, C’est bien alors ! Et les affaires ?  Ca va ? 
  - 6/7 minutes à rester tranquillement dans le silence et profiter de la présence de la petite assemblée
- Les petits déjeuners français avec le café au lait excellent et la très bonne cuisine sénégalaise mais les oignons, Hélène n’en peut plus…
-La chèvre et les poulets égorgés pour nous presque sous nos yeux. Jérôme remarque une jolie chèvre maintenant dans le jardin … Oui, c’est pour vous, c’est pour fêter votre arrivée ! 30 minutes plus tard, je croise Hélène « Ln, vient voir, je crois qu’il y a une chèvre et que c’est pour manger » « Non, mince alors ! Bon, on va allez la prendre en photo avant quand même …. » Et bien elle est ou la chèvre ???? Oups, déjà zigouillée…..En tout cas, la viande est délicieuse…et Jérôme remet à plus tard ses envies végétariennes
-Les retraités français qui reviennent vivre au village malgré la chaleur « Et, les jeunes, vous trouvez pas qu’il fait trop chaud quand même… »
-Les sénégalais qui veulent qu’on leur trouve une gazelle Française (une certaine Nathalie Enriquez a un gros ticket avec Keita…)
-Le jardin de Koumbou. L’occasion de découvrir Hamidou Sileymane, 30 ans, rentré d’Espagne 3 mois pour faire construire une grande maison sur 2 étages et découvrir le magnifique jardin de la famille alimentée par l’eau du Sénégal. Ca peut sembler une évidence mais malgré l’eau à 200 mètres, tout le monde n’a pas l’argent et l’initiative pour créer un petit oasis avec pleins de fruits et légumes (mangues, bananes, papayes, maïs, …) « Le travail, c’est la santé » nous dit le papa.
Quelques mots des transports...
Une section spéciale sur ce sujet passionnant et éprouvant va bientôt voir le jour avec le détail de notre itinéraire et tout et tout. Pour le moment quelques statistiques issues d'un bon vieux tableur Excel ! Mais surtout que de souvenirs derrière ces chiffres.
Distance parcourue : 1902 km
Temps passé : 6,3 jours de voyage pour 50 h effectives de déplacement
Vitesse moyenne : 38 km/h
Coût total des transports par personne: 47 500 CFA soit 72,5 euros

 

 

Publié dans Afrique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

nadia 20/11/2019 22:16

Bonjour je me prénomme nadia mère de 3 enfants. Je vivais à briouze avec mon mari, quand en 2018 il décida d'aller en voyage d'affaire à Bresil , où il tomba sur le charme d'une jeune vénézuélienne et ne semblait même plus rentrer. Ces appels devenaient rares et il décrochait quelquefois seulement et après du tout plus quand je l'appelais. En février 2019, il décrocha une fois et m'interdit même de le déranger. Toutes les tentatives pour l'amener à la raison sont soldée par l'insuccès. Nos deux parents les proches amis ont essayés en vain. Par un calme après midi du 17 février 2019, alors que je parcourais les annonce d'un site d'ésotérisme, je tombais sur l'annonce d'un grand marabout du nom ZOKLI que j'essayai toute désespérée et avec peu de foi car j'avais eu a contacter 3 marabouts ici en France sans résultât. Le grand maître ZOKLI promettait un retour au ménage en au plus 7 jours . Au premier il me demande d’espérer un appel avant 72 heures de mon homme, ce qui se réalisait 48 heures après. Je l'informais du résultat et il poursuivait ses rituels.Grande fut ma surprise quand mon mari m’appela de nouveau 4 jours après pour m'annoncer son retour dans 03 jours. Je ne croyais vraiment pas, mais étonnée j'étais de le voire à l'aéroport à l'heure et au jour dits. Depuis son arrivée tout était revenu dans l'ordre. c'est après l'arrivé de mon homme que je décidai de le récompenser pour le service rendu car a vrai dire j'ai pas du tout confiance en ces retour mais cet homme m'a montré le contraire.il intervient dans les domaines suivants Retour de l'être aimé Retour d'affection en 7jours réussir vos affaires , agrandir votre entreprises et trouver de bon marché et partenaires Devenir star Gagner aux jeux de hasard Avoir la promotion au travail Envoûtements Affaire, crise conjugale Dés-envoûtement Protection contre les esprits maléfices Protection contre les mauvais sorts Chance au boulot évolution de poste au boulot Chance en amour La puissance sexuelle. agrandir son pénis Abandon de la cigarette et de l'alcool voici son adresse mail : maitrezokli@hotmail.com vous pouvez l'appeler directement ou l 'Ecrire sur whatsapp au 00229 61 79 46 97

chantal philipps 30/05/2007 20:30

vraiment, les évasions sont efficaces en fin de mercredi soir. merci à vs deux. continuer à nos faire rêver. pour la chine, ns dire où aller.... SI Hélène a encore qq photos de coiffeur, ce sera super. chantal se sent libérée, même après mes 12 h de travail  qui n'ont rien à voir avec le pays dogon. a bientôt. bises.

Isabelle 25/05/2007 15:30

Coucou Jerome et Hélène!!
Je suis vraiment contente d'avoir autant de nouvelles. Je n'avais pas eu le temps avant aujourd'hui de lire toutes les nouveautés sur le blog. ça a l'air vraiment super ce que vous vivez en ce moment. Jerome n'abuse pas trop du sucre (je t'avais dit qu'il n'y avait pas besoin de prendre 5 kg avant de partir ;)
Hélène tes tenues africaines sont magnifiques il va falloir les ramener avec toi. Je sais que c'est surtout toi qui écrit sur le blog et je tenais à t'encourager pour continuer. C'est un pur bonheur :)
Gros bisous à tous les deux
Isa

tom 05/05/2007 19:06

Super ce premier mois de voyage! Les photos sont vraiment extra :)) Ca fait rever... Merci de nous faire partager ces grands moments!
Benni et Sonia: les photos d'Ines sont tres chouettes aussi! :)
Besos a todos
Lucia et Thomas