26/ Le nombril du monde ?

Publié le par Hélène

Perdue au milieu de l´océan pacifique, à 4000km de Santiago du Chili, à 3700km de Papeete, on  trouve une petite île d´une superficie de 170km2. Nous la connaissons sous le nom de l´île de Pacques (tout simplement parce qu´elle a été découverte le jour de Pâques). 

Ses habitants eux, l´appellent Rapa Nui (prononcer rapa nouille ; je sais c´est bête mais je ne peux pas m´empêcher de trouver ça drôle), le nombril du monde. 

Géographiquement, elle fait partie de la Polynésie. 

Légalement elle est chilienne. Les Rapa Nui, je ne sais pas si c´est la majorité mais en tous cas ceux que nous avons rencontrés, réclament l´indépendance et parlent du Chili comme d´un envahisseur. 

Mais le contrôleur de l´aéroport de Santiago, quand je lui dis que je reviens de Rapa Nui, s´empresse de me corriger : on dit île de Pâques et non pas Rapa Nui ! 

Tout est question de vocabulaire… 

Un peu comme en Argentine où dès qu´on entre ou sort du pays on aperçoit aux postes frontières des panneaux officiels affichant : les îles Malouines sont argentines ! 

Quelque soit le nom qu´on lui donne, cette île, bien que moins mystérieuse que ce que je pensais, est un havre de paix pour le voyageur...

Paysages verdoyants dans lesquels se baladent vaches et chevaux en liberté, volcans éteints aux cratères transformés en lacs, cotes rocheuses battues par les vagues bouillonnantes, et mer à perte de vue…le tout parsemé de moais (ces fameuses statues qui font la légende de l´île) à l´air digne et serein.

  

 

 

 

         

Il faut dire que les 3900 habitants sont presque tous concentrés dans la seule ville de l´île, et que les touristes (majoritairement des japonais qui vont en vacances en Polynésie et en profitent pour faire une petite excursion a l´île de Pâques) ne font que des excursions organisées et ne sortent pas des sentiers battus. Jérôme et moi sommes donc presque seuls dans la campagne.

             

 

 

Alors nombril du monde ou bout du monde, je ne sais pas, mais on s´y sent seul au monde…

Publié dans Amérique du Sud

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Mady 28/11/2007 15:24

J'espère que l'atelier masque pour les cheveux abîmés a été un réel succès, car franchement, il fallait oser poser avec vos charlottes sur la tête. Vous êtes croquignolets... Blague à part, toujours à vous suivre dès que je peux. Je pense bien à vous deux. Bises. Mady