36/ Anecdote 2007 : Aux petits noeuds, les grands remedes !

Publié le par Hélène

Encore une qu’on vous avait pas racontee ! On est dans un transport en commun au Mali : un  espece de 4x4 tout pourave. Nous sommes assis sur des bancs a l’arriere avec 1 femme africaine et 3 touaregs dans leur belle djellabah bleue marine. Comme le systeme d’ouverture et de fermeture du coffre (par lequel on rentre et on sort) ne marche plus, la porte est accrochee avec une ficelle, enroulee comme on peut autour de la poignee, histoire de maintenir la porte fermee quand on roule. Au dernier arret qu’on a fait, c’est la femme qui a refait le nœud. Tellement bien que quand on se rearrete pour embarquer quelqu’un d’autre, on n’arrive plus a defaire le nœud. Je pense a sortir notre couteau suisse, mais trop tard. Un des touaregs a deja degaine tranquillement de sous sa djellabah…son poignard : long d’une trentaine de centimetres, courbe…tres impressionnant, mais n’est ce pas un gros outil pour un si petit nœud ? 

En tous cas ca fait bizzare, de se dire subitement qu’un type qui etait gentiment assis juste en face de toi est arme sous sa robe d’un poignard de 30 cm, et que certainement ses 2 autres copains touaregs aussi. On va pas trop dire de conneries quand meme !

Publié dans Afrique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article