40/ La bonne education

Publié le par Hélène

Almodovar parlait de la mauvaise éducation, moi je vais vous parler de la bonne. 

Qui je le croyais était quelque chose de « normal » et donc largement diffuse de par le monde. 

Hormis les chinois réputés pour être sales et cracher partout, les japonais que j’avais expérimentés a Paris qui te poussent en sortant de l’ascenseur pour être les premiers (j’ai depuis appris via Alex et Glenn notre expert attitre es Japon qu’ils ne respectent que les gens qu’ils connaissent. S’il ne te connaisse pas, rien a foutre de te marcher dessus !), et quelques autres cultures, je pensais que tout le monde était sur un pied d‘égalité en terme de bonnes manières. 

Faire la queue, dire « bonjour SVP merci au revoir » dans un magasin, ne pas peter roter cracher (sauf chez les arabes ou le rot est justement une bonne manière, pour féliciter la cuisinière !) ou se racler la gorge bruyamment, se moucher avec un mouchoir et non pas avec ou sans les mains (ce qui finalement je l’ai découvert est une curiosité dans beaucoup des pays visites), ne pas pousser les gens dans le bus ou autre pour sortir le 1er… 

Il me semblait que ces bonnes manières « de base » étaient « inaliénables » et ce quelques soient les continents, les religions, les couleurs. 

Jusqu'à ce voyage ! 

En effet, j’avais déjà visite quelques pays, mais je pense que quand on voyage dans un ou 2 pays, on attribue ces mauvaises manières a la culture spécifique du pays et on se dit que c’est une exception…En tous cas moi c’est comme ça que je fonctionnais. Ce n’est qu’après avoir parcouru de nombreux pays au cours de ce voyage que j’ai réalise que cette mauvaise education était generalisee… 

 

Plus que de mauvaise éducation d’ailleurs, il s’agit plutôt d’une absence de bonne éducation (le bien…le mal…mais l’absence de bien est-elle un mal ? Quel debat hautement philosophique…speciale dedicace a Tatoune notre experte en philosophie !). 

Vous vous rappelez peut être mon article « Psychotests » (n23), ou je fustigeais les boliviens et les stigmatisais pour leurs mauvaises manières. 

Je m’excuse donc platement aupres d’eux. (c’est que je suis bien elevee, moi !), puisqu’ils sont loin d’etre les seuls. 

En fait, cette absence de bonne education  prévaut finalement dans une grande majorité de nationalités, alors que nous et nos bonnes manières ne sommes finalement que très largement minoritaires… 

Et ne croyez pas que cette attitude ne se cantonne qu’aux populations des pays visites, les touristes eux aussi sont concernes...(cf article « Ma bete noire ») 

Publié dans Asie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article